Le 14 mars 2022, un nouveau protocole d’accord entre le ministère de la justice et le ministère de la culture a été signé par les deux ministères (téléchargez ici).

Treize ans après le précédent protocole, sa réactualisation et son adaptation apparaissait nécessaire à l’aune de l’évolution de la société et de nos pratiques culturelles.

Ce quatrième protocole défend et réaffirme quatre objectifs :

  • La défense d’une offre artistique et culturelle pluridisciplinaire exigeante et de grande qualité qui garantisse l’accès et la participation de toutes les personnes placées sous main de justice, qu’elles soient adultes ou mineures, à ces pratiques, dans le respect des droits culturels.
  • L’importance de la formation et de la professionnalisation des personnels, des intervenants et des bénéficiaires.
  • La volonté de tisser des liens toujours plus étroits entre le dedans/dehors en encourageant l’inscription des bénéficiaires dans les dispositifs de droit commun et en leur donnant accès aux offres culturelles des territoires via une politique de conventionnements avec les collectivités territoriales et les acteurs locaux. Par ailleurs, le protocole encourage la diffusion à l’extérieur auprès du grand public de productions artistiques réalisées en détention.
  • La nécessité d’équiper tous les établissements pénitentiaires d’espaces adaptés aux pratiques culturelles. Les projets de création et de rénovation devront ainsi prendre en compte l’aménagement de lieux de diffusion de films, de spectacles, et de salles adaptées aux activités culturelles. En imaginant des espaces de création artistique au sein même des prisons, l’objectif est d’atténuer les frontières entre l’intérieur et l’extérieur et, ainsi, de contribuer à une plus grande porosité entre la sphère pénitentiaire et la sphère culturelle.

Dans le prolongement de ce protocole, une nouvelle convention entre le ministère de la Culture et l’École nationale de l’administration pénitentiaire viendra en 2022 préciser les ambitions partagées sur les enjeux de formation des personnels pénitentiaires. Elle confirmera notamment l’inclusion de la culture dans les programmes de formation de tous les personnels de l’administration pénitentiaire et dans leur vie professionnelle future.

Pour en savoir plus : le site du ministère de la Culture

4eme protocole d’accord Culture justice 2022-2027