Présentation du projet :

Du 13 au 16 septembre 2021, le centre pénitentiaire du Havre a accueilli L minuscule, partenaire régulier de l’action culturelle dans l’établissement, pour la création collective d’une œuvre.

La FABRIQUE CARTON-PIXEL est un dispositif interactif, participatif, nomade, multigénérationnel de production d’images.

Il est le fruit d’expériences d’ateliers de pratiques et de réflexions mêlant les créations plastiques de Claire Le Breton (autour du carton) et les recherches numériques (autour de l’image) de Simon Leroux. Ils proposent une manière ludique et écoresponsable de se réapproprier des œuvres liés à une exposition.

Au centre pénitentiaire du Havre, L minuscule a accompagné 12 personnes à la création d’une œuvre inspirée d’une peinture présentée au MUMA en pixel de carton.

 La peinture sélectionnée était Moulin Rouge de Piet VAN DER HEM (1908-1909). Elle était présentée au musée dans le cadre de l’exposition « nuits électriques »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les personnes qui ont participé à cette intervention de Claire Le Breton et Simon Leroux ont réalisé collectivement une œuvre de grande taille qui est maintenant visible de tous, dans l’espace d’accueil du centre pénitentiaire du Havre. Ils ont collé 3120 pixels de 2,5cm*2,5cm et l’image réalisée mesure 120 cm x160 cm.

Interprétation d’une image, d’une œuvre en pixels de couleur : Carton pixel

L’objectif de Carton pixel est que chacun puisse se réapproprier une œuvre par un « processus de reconstitution de la couleur en pixel » ou viennent se côtoyer des techniques numériques et plastiques.

Un atelier de fabrique de pixel avec des cartons d’emballages alimentaires

En plus de la réappropriation d’une œuvre, il y a le réemploi d’un matériau omniprésent dans nos environnements quotidiens : le carton d’emballage alimentaire aux milles et une couleurs. Les participants ont ainsi découpé dans un premier temps une multitude de pixels colorés à partir d’emballages cartons, pour ensuite venir les appliquer au bon endroit ‘coloré’ avec l’aide de la projection numérique, tel un puzzle lumineux !

L Minuscule :

l minuscu(l)e a pour but de soutenir, accompagner et promouvoir des projets culturels par le biais de créations et d’actions de sensibilisation.

l minuscu(l)e a été créée en 2013 autour de l’artiste plasticienne Claire Le Breton. Elle a été rejointe en 2017 par Simon Leroux, artiste multimédia. Tous deux conçoivent et animent des ateliers de médiation par la création artistique à destination de tous les publics. L’enjeu est de proposer la découverte de disciplines liées aux arts visuels, plastiques et numériques par la réalisation de projets concrets.

Le lieu :

Le Centre pénitentiaire du Havre est situé lieu-dit La queue du Grill à Saint-Aubin-Routot.
Il est constitué d’une maison d’arrêt pour hommes de 297 places, de deux centres de détention d’une capacité totale de 391 places et d’un quartier pour mineurs de 15 places.

Pour mieux comprendre Carton pixel :

Découvrez ce films  réalisé par les personnes détenues en charge du Canal vidéo interne du Centre pénitentiaire du Havre, avec le soutien d'Alexis Delahaye. Ce film a été réalisé avec le soutien de l’administration pénitentiaire dans le cadre de l’appel à projet « mieux communiquer avec les personnes détenues » porté par la Direction de l’administration pénitentiaire (DAP).

 

3 questions à … :

Simon Leroux, artiste vidéaste

 

  • Quel était votre objectif en proposant au public ce travail artistique collectif ?

Avec ce dispositif, nous proposons aux publics de se réapproprier une ou plusieurs œuvres présentées dans divers lieux culturels, tels que des musées ou des galeries. 

En pixelisant une œuvre choisie, nous synthétisons l’image pour en extraire l’essentiel : ses couleurs. L’atelier invite ensuite les participants à fabriquer les couleurs (cartons de couleurs), à observer via l’interprétation numérique (projection vidéo) et enfin à poser les couleurs pour reconstituer l’image.

L'objectif principal est donc de découvrir pleinement l’image, d’entrer dans la matière et la logique chromatique de l'œuvre. C’est comme un grand puzzle, dont on fabrique les pièces à plusieurs !


  • Carton pixel a été proposé dans combien de lieux différents ?

Pour le moment, CARTON PIXEL a été proposé dans plus de quatre lieux et évènements différents :

En octobre 2019 et lors des Journées du patrimoine, en septembre 2020 l’atelier s’est installé au MuMa pour réinterpréter des œuvres présentées lors des expositions. Ce sont ensuite les résidentes de la Résidence autonomie Lamartine qui ont pu assembler des pixels. Puis les détenus du centre pénitentiaire du Havre. Et enfin, lors de la 22e édition du festival Du grain à démoudre, le festival de cinéma de Gonfreville l’Orcher, ce sont 100 enfants qui ont reproduit l’affiche du film Nemo en pixel de carton.

La prochaine étape pour l’atelier sera lors de la nouvelle édition de l’exposition dédiée à la création numérique Exhibit, au Tetris.


  • Quelle a été la réaction et l'implication des personnes qui ont participé au centre pénitentiaire du Havre ?

Au début, c’est l'étonnement qui a primé. La découverte de la structure en bois et du système numérique avec la projection vidéo a enthousiasmé le groupe. certains devant la quantité de carré de couleur à découper et à coller en ont découragé certains.
Cependant, petit à petit, le groupe s’est laissé prendre au jeu. Nous avons ainsi avancé rapidement tout en discutant de sujets divers : la couleur, l’image, la création, l’histoire de l’art, l’avenir, le présent, … etc. Se retrouver autour de CARTON PIXEL a été un moment de travail mais également un moment d’échange et de partage.

 

Finalement, chacun y a trouvé son propre rythme. Les uns ont préféré découper, les autres coller. Et ensemble, nous sommes arrivés au bout des quelques 2000 pixels de couleurs à placer.

 

FABRIQUE CARTON-PIXEL, De boîtes quotidiennes à la peinture numérique